Haendel, musiques royales

Concert du Gouverneur militaire de Paris

Concert caritatif au profit des blessés et des familles de soldats morts au combat. Don d’un montant libre (à titre indicatif : 40 euros).

 

1717, 1727, 1737, trois dates emblématiques de l’histoire de l’Angleterre magnifiées et chantées par Haendel. Ces musiques royales sont destinées à la Cour mais aussi à tout un peuple qui adopte Haendel et finira même par le reconnaître comme le plus grand musicien anglais.

Ce programme nous permet de contempler la transformation d’un génie dans le miroir de ses œuvres chorales.

1717. Let God arise. La virtuosité exprime l’enthousiasme et les passions d’un jeune compositeur de 32 ans au service du fastueux duc de Chandos.

1727. Let thy Hand be strengthened. La majesté exultante de la musique de Haendel embrase Westminster lors du couronnement du roi George II, puis lors des couronnements suivants jusqu’à nos jours.
1737. The ways of Zion do mourn. Toutes les ressources de la théâtralité baroque sont déployées dans cette ode poignante écrite pour les funérailles de la reine Caroline, protectrice aimée de Haendel.

PROGRAMME

De la joie intime aux fastueuses cérémonies de la Cour d’Angleterre

Première  partie

• Coronation anthem HWV 259, Let thy hand be strengthened (8’)

• Chandos anthem HWV 256, Let God arise (21’30)

 Seconde  partie

• Funeral anthem for Queen Caroline HWV 264, The ways of Zion do mourn (42’)

 

DISTRIBUTION

Marie Perbost, soprano solo

Le Palais royal, chœur et orchestre  sur instruments d’époque

Jean-Philippe Sarcos, direction

Durée : 1h15

 

Avec le soutien de Tego

Date : 01/04/2019

Heure : 20h00

Adresse : Cathédrale Saint-Louis des Invalides

Tarifs : dès 10 euros

Email : Cliquer ici

Téléphone : 01 45 20 82 56

Modifier l'annonce

Editorial


Actualités